A quoi correspond le béton imprimé ?

A quoi correspond le béton imprimé

Vous recherchez des idées de décoration durable sur un mur de votre pièce principale, pour réaliser une terrasse ? Vous allez procéder à un comparatif des matériaux de construction. Le béton, par exemple, dans sa version lissée, lavée, désactivée. Mais, il en est un autre qui pourrait bien retenir votre attention, le béton imprimé ! Le principe est simple, on donne une apparence de dalles, de pavés, etc., à l’aide de pochoirs que l’on applique à la surface de la chape pour créer le motif en relief.

Le choix de ces empreintes proposée sur le marché est suffisamment vaste pour vous décider pour l’une d’elles. Il s’agit donc d’un procédé à la fois de construction et de décoration nommé aussi béton matricé, ou, tout simplement, béton pochoir ou béton empreinte.

Le béton matricé : une technique à maîtriser

Vous vous demandez à quoi correspond le béton imprimé une fois réalisé ? Pour vous donner une idée, détaillons le principe de réalisation. Il convient de couler une chape, puis de :

  • répartir un durcisseur sur toute la surface ;
  • placer le pochoir de votre choix en l’enfonçant au trois quarts à l’aide d’une dame ;
  • retirer l’empreinte avant le séchage total ;
  • laisser sécher 24 heures ;
  • brosser pour supprimer les rugosités ;
  • appliquer une résine de finition qui rendra le béton non poreux.

Ce travail nécessite une certaine maîtrise de la technique, qu’il convient de confier à un maçon professionnel pour obtenir un résultat parfait.

Préparer soigneusement le support

Pour tout savoir sur le béton matricé, ces informations complémentaires vous aideront à arrêter votre choix. Le béton décoratif ne s’applique pas uniquement sur une terrasse. Il permet de :

  • rénover un sol dans une pièce principale, façon plancher par exemple, dans un garage, un atelier ;
  • réaliser des marches d’escalier ;
  • et, pourquoi pas, constituer un pan de mur pour donner l’apparence du matériau de votre choix, créer une ambiance, un style.

Sur un support existant, une évaluation de l’état de la surface de travail est indispensable. Celle-ci ne doit présenter aucune irrégularité, de type fissure, trous, ni moisissures, mousse, etc., à nettoyer ou décaper, le cas échéant. L’artisan peut aussi reboucher les lézardes à l’aide d’un mortier adéquat.

En savoir plus :

Pourquoi utiliser du béton ciré ?

Articles en relation