5 conseils sur le pavage

conseils sur le pavage

Pour une allée du jardin résistante, esthétique et pratique, les pavés est un choix judicieux. Ce type de revêtement offre une certaine résistance à toutes les conditions météorologiques ainsi qu’aux passages fréquents des piétons ou des véhicules. Mais pour bien réussir votre pavage, voici 5 conseils à suivre minutieusement, ainsi que les différents matériaux que vous pourrez utiliser.

Bien préparer la surface à revêtir

Pour garantir une durée de vie longue à vos pavages, il ne faut rien négliger. La première chose à faire est la préparation du sol support pour une adhérence optimale des pavés. Les professionnels de la maçonnerie doivent sûrement connaître cette étape. Premièrement, décapez la terre végétale et terrassez la surface pour obtenir la pente idéale. De préférence, la pente doit être de 1,5 à 3%. Quant à l’excavation, assurez-vous qu’elle n’excède pas de 2 à 3 pieds.

Appliquer une couche de fondation plane avant les travaux

Afin d’assurer la durabilité de vos pavés et la perméabilité du sol, il est fortement recommandé de réaliser une couche de fondation plane. Il existe de nombreux choix de matériaux pour le faire, mais préférez la grave sans addition de liant. Cela permet d’offrir une excellente filtration entre la couche de fondation et le sol support.

Bien renforcer le blocage de rives

Pour éviter que les pavés se détachent un à un rapidement, vous devrez soigner chaque détail. N’oubliez surtout pas d’effectuer un blocage efficace et solide de rives. Cela garantira la solidité de votre pavage. Placez une rangée de pavée sur la largeur de la surface. Il faut également consolider les éléments de bordures par la pose d’un béton renforcé par une butée dorsale.

Bien respecter l’écart et la quantité de joints requis

En matière de pavage, certaines normes de pose doivent être respectées comme l’écart de joints. En général, ce dernier doit être compris entre 3 à 5 mm. L’utilisation des distanceurs n’est pas vraiment conseillée pour atteindre cette largeur du joint requise. Remplissez également les joints jusqu’à refus. Dans ce cas, attendez un laps de temps plus ou moins long pour renouveler l’opération de remplissage des joints.

Accorder une attention particulière au compactage

Pour éviter la séparation des matériaux qui constituent vos pavés, prêtez une attention particulière au compactage. Compactez les éléments, couche après couche. Il ne faut pas s’arrêter jusqu’à ce que la surface soit bien stable et parfaite. Il est préférable de compacter les pavés une fois qu’ils sont secs.

Le pavage n’est pas un acte anodin. C’est un travail qui nécessite une certaine précision et un professionnalisme. Confiez-le donc à un spécialiste de la maçonnerie disponible dans l’annuaire.

Pour en savoir plus :

Articles en relation