Les caractéristiques du béton fibré

Les caractéristiques du béton fibré

Le béton fibré, comme l’indique son nom, consiste en un matériau composé de fibres. Celles-ci sont incorporées au béton lors de sa formulation. Afin d’obtenir un mélange de béton fibré correspondant à la hauteur des performances attendues, les fibres doivent être réparties de façon homogène. Voici un comparatif des différents types de béton fibré et leurs nombreux avantages.

Quelles sont les caractéristiques de ce type de béton ?

Les « fibres » contenues dans le béton fibré mesurent entre 5 à 60 millimètres de longueur. Il en existe de diverses natures, notamment métalliques, céramiques, et organiques. Dépendamment de leur nature, ces fibres démontrent des réactions différentes et par conséquent, leur impact fluctue sur le béton.
Les diverses propriétés des fibres contribuent à la conception et à la construction d’ouvrages pouvant être davantage confrontés à des contraintes plus considérables et plus élevées.

Les fibres métalliques

Comparativement au béton classique, le béton comportant des fibres métalliques permet un remplacement partiel ou total de la ferraille (qui était nécessaire pour consolider sa composition). La principale raison justifiant le recours aux fibres est de remplacer ces armatures. Le fait de ne plus avoir à composer avec la ferraille facilite grandement l’application du béton. Les architectes, ingénieurs et ouvriers n’ont plus à se préoccuper de manipuler de la ferraille.
Les fibres métalliques confèrent certaines propriétés au béton, que le matériau sous sa forme classique ne possédait pas auparavant, comme une diminution du risque de fissures, ou encore une plus grande résistance au feu.

Les fibres organiques

L’avantage de la présence de fibres organiques dans le béton est qu’elles le rendent plus homogène. Il survient moins de retraits de dessiccation au cours de la phase de prise. Ces fibres ont tendance à impacter positivement sur le comportement du béton à son jeune âge. Plusieurs autres caractéristiques sont acquises grâce à la présence de ces fibres :

  • Résistance à la fatigue : les fibres parviennent à mieux résister sur le long terme. Cela contribue à une réduction de la fissuration du béton.
  • Résistance à la flexion : le béton s’avère moins vulnérable en termes de ductilité, ce qui résulte en un béton fibré qui parvient à se déformer sans que cela ne le fasse se rompre.
  • Résistance à l’abrasion : le phénomène d’usure appelé abrasion, qui survient lors de frottements répétés, et conduisant à la fissuration du béton, est moins prononcé avec la présence de fibres. Celles-ci contribuent à l’amélioration de la résistance à l’abrasion.

Référez-vous à l’annuaire de notre site pour repérer rapidement des experts qui savent concevoir des structures et construire des ouvrages impliquant du béton fibré.

Pour en savoir plus :

Articles en relation