Les caractéristiques du béton lourd

béton lourd

Le béton lourd est un type de béton dont la masse volumique après séchage dépasse 3000 kg par mètre cube ; celle du béton classique étant de 2300. Un de ses principaux atouts est d’offrir une construction stable et solide, qui résiste très bien au temps. Mais voyons de plus près quelles sont ses caractéristiques…

Composition et Particularités

Comme tout autre béton, le béton lourd est fabriqué à base d’eau (faiblement dosée), de ciment et de déchets ferreux ou de granulats très denses comme :

  • la magnétite (oxyde de fer) avec une densité de 4,5
  • la barytine (sulfate de baryum) avec une densité de 4,2
  • l’hématite avec une densité de 4,3 à 5,4.

Les déchets ferreux (riblons, coupures d’acier, débouchures ou grenailles de fonte) avec une densité de 7,4 à 7,5 sont utilisés pour des bétons ultra lourds avec une masse volumique allant de 4500 à 5000 kg par mètre cube.

Il faut savoir que le retrait du béton est la diminution du volume liée à la dessiccation du béton (lors de la mise en oeuvre et au cours du vieillissement de l’ouvrage). Et que celui du béton lourd est un peu plus important que celui du béton classique.

Par ailleurs, ce matériau est souvent fluidifié par différents adjuvants, car son dosage en eau est faible, et cette fluidification va permettre d’augmenter sa plasticité. Et elle va faciliter également sa mise en oeuvre pendant la phase de coulage.

Utilisations et Mises en oeuvre

Le béton lourd s’utilise dans la réalisation d’ouvrages de stabilisation (contrepoids de grues ou de ponts basculants, radiers lourds et culées de ponts) ou de protection contre les explosions ou les rayonnements (écrans de protection contre les rayons radioactifs, les rayons X ou les rayons Gamma pour les salles de radiothérapie ou les centrales nucléaires).

Il se met en oeuvre à la goulotte d’un camion-toupie, à la pompe ou à la benne.
Il faut alors veiller que les coffrages soient parfaitement dimensionnés, lors de la phase de coulage, afin de pouvoir supporter la pression de ce béton très pesant.
De plus, la vibration doit absolument être limitée. Le rayon d’action des aiguilles vibrantes est beaucoup plus faible sur ce genre de béton que sur du béton classique, en raison de sa masse volumique élevée. La vibration à l’aiguille doit ainsi être effectuée tous les 30 à 50 cm et par courtes périodes.

Il faut noter qu’un élément de construction dans un tel béton n’est pas facile à chiffrer au niveau du prix car de nombreux critères influencent le coût des travaux de bétonnage (préparation des armatures et des coffrages, préparation des surfaces de reprise de bétonnage et type de granulats composant le béton).

Pour en savoir plus, il est préférable d’avoir recours à un professionnel de la maçonnerie, véritable expert en bâtiment…

Pour en savoir plus :

Articles en relation