La différence entre le béton et le mortier

La différence entre le béton et le mortier

Il n’est pas évident de savoir faire la distinction entre le béton et le mortier sauf à disposer de connaissances en maçonnerie. Notez que leurs propriétés respectives diffèrent. Pour résumé, sachez que le béton est utilisé pour réaliser une structure alors que le mortier sert à rassembler des matériaux entre eux.

Les propriétés du béton

Le béton se compose de granulats qui sont d’origine naturelle. Parmi ces granulats, on trouve du gravier par exemple, dont le mélange constitue un liant par hydratation (apport d’eau).

On trouve deux catégories de granulats : les granulats alluvionnaires et les granulats de carrière. Les premiers sont formés grâce au processus d’érosion. Ils se présentent sous différentes tailles et peuvent être constitués de roche. Le granulat alluvionnaire est siliceux, calcaire ou siliço-calcaire. Les seconds affichent une forme angulaire spécifique et sont extraits de la roche par procédé de concassage.

Le maçon utilise le béton pour réaliser des structures telles que des dalles, des colonnes, des poutres ou encore des linteaux.

Les caractéristiques du mortier

Le mortier associe du sable (granulat fin) et un des éléments suivants : le plâtre, le ciment, la chaux ou des adjuvants. Ces adjuvants peuvent être plastifiants, hydrofuges, entraineurs d’air ou modificateurs de prise. Distribué sous la forme d’une poudre homogène, le mortier doit être lié avec de l’eau.

En maçonnerie, on manipule plusieurs types de mortier à l’instar du classique mortier de ciment loué pour sa grande résistance et la rapidité de sa prise. Un maçon professionnel utilise également du mortier de chaux qui s’avère moins performant. Il existe également un mortier dit bâtard qui se compose à proportion égale de ciment et de chaux.

Le mortier possède une résistance mécanique moindre que le béton et sert donc à assembler des matériaux tels que des blocs, des briques, du carrelage, des parpaings, etc. On le sollicite aussi pour des scellements, des couches de finitions, des enduits de murs ou des chapes.

Et le ciment dans tout ça ?

Le ciment est fabriqué à base d’un mélange d’argile et de calcaire. Amalgamé à l’eau, il forme une pâte qui durcit. Sa conception passe par plusieurs étapes à commencer par l’extraction de l’argile et du calcaire des carrières rocheuses par procédé d’abattage via une pelle mécanique ou des explosifs.

Après l’échantillonnage, il faut créer un mélange homogène des divers composants puis effectuer le séchage. Cette technique favorise la réaction chimique lors de la cuisson (chauffage à 1 400°C). Les granules gris résultants sont ensuite refroidis à l’aide d’un puissant ventilateur. Elles sont enfin broyées pour simplifier le mélange avec l’eau. Lors du broyage, l’incorporation de certains minéraux permet une meilleure dissolution pour une meilleure prise du ciment.

Pour fabriquer du béton ou du mortier, mieux vaut faire appel à un professionnel près de chez vous qui connaît la procédure, les techniques et les propriétés de chaque élément. Il possède en outre le matériel et les équipements requis pour délivrer un service de grande qualité.

Pour en savoir plus :

Articles en relation