Quelles sont les finitions à effectuer suite à la construction d’une maison ?

Quelles sont les finitions à effectuer suite à la construction d’une maison ?

Revêtement du sol, peinture ou tapisserie, revêtement extérieur ou pose des équipements, les finitions constituent les ultimes étapes dans le processus de construction d’une maison. Le maçon qui intervient pour le gros œuvre et donc la maçonnerie intérieure, est tout aussi utile pour conclure le chantier.

Construction d’une maison : gros œuvre, second œuvre et finitions

La construction d’un bâtiment se répartit en trois chantiers distincts. Le gros œuvre englobe les travaux de fondations et de terrassements, d’assainissement, de soubassement, d’élévation des murs, de charpente, de couverture et de menuiseries extérieures. Le maçon est d’ailleurs le corps de métiers qui ouvre le chantier (pose de briques…).

S’ensuit le second œuvre dans lequel se regroupent l’isolation, les cloisons intérieures, la plomberie, l’électricité, le chauffage et la climatisation. Viennent enfin les travaux de finitions qui concernent aussi bien le revêtement du sol, la peinture ou la tapisserie, les équipements (mezzanines, pose des plinthes, pose des portes intérieures, escaliers, etc.) et le revêtement extérieur (seuils de porte, murets, terrasse, etc.).

Rôle du maçon finisseur

Le maçon finisseur réalise toutes les reprises à opérer sur les ouvrages existants après bétonnage. Il intervient pour les mettre en conformité aussi bien au niveau de l’aspect esthétique qu’au niveau des tolérances réglementaires. Concrètement, le maçon finisseur effectue les premiers travaux de finition après le gros œuvre et les finitions les plus abouties. C’est ainsi qu’on le retrouve à la manœuvre pour confectionner et pour appliquer les enduits.

Pour ce faire, le professionnel doit connaître parfaitement les propriétés et les atouts des adjuvants de base ainsi que les positions de ragréage. A ce titre, il s’attaque à la réparation et au bouchage des trous et des fissures dans un mur ou une cloison, et sait travailler un sol afin de la rendre plus plan et parfaitement horizontal.

Zoom sur le ragréage d’un sol

En rénovation, un sol peut contenir des creux et des bosses ou laisser transparaître des différences de niveaux. Le maçon agit pour ragréer la surface entièrement ou partiellement en fonction de l’état des lieux. L’opération consiste à verser un enduit de lissage directement sur le sol. Ce produit se présente sous la forme d’une poudre composée de ciment à laquelle on ajoute de l’eau. Bien que ses caractéristiques auto-lissantes facilitent la tâche du maçon, il est nécessaire toutefois de prévoir une égalisation des niveaux.

Les sols concernés par le ragréage peuvent aussi bien être en ciment qu’en béton, en parquet ou en carrelage. La qualité du travail passe cependant par un nettoyage minutieux afin que le sol puisse afficher une bonne adhérence à l’enduit. En revanche, le maçon vous dira que le ragréage d’un sol souple n’est pas possible (lino, moquette, etc.). Dans ce cas de figure, il faut tout simplement en changer !

Si vous avec le projet de réaliser prochainement différents travaux de finition pour votre maison, faites appel à un artisan maçon professionnel. Chapes, enduits, pavage et autres parement en pierres : le maçon pourra vous accompagner dans la conception et dans la réalisation de vos envies en tenant compte de votre budget.

Pour en savoir plus :

Travaux d’agrandissement d’habitat

Articles en relation