5 conseils sur la fondation d’abri de jardin

abri de jardin

Afin que soit solidement installé votre abri de jardin ou cabane en bois, et que vos efforts et investissement durent de nombreuses années, il importe de préconiser des fixations solides. Un ancrage qui laisse à désirer pour s’avérer fatal lors d’intempéries et sera plus vulnérable au vieillissement. Vous n’apprécieriez pas que votre abri de jardin soit propulsé dans les airs lors d’une tempête ! Par conséquent, avant de l’installer, il convient de se familiariser avec les principales solutions d’ancrage et connaître également quelles prestations de rénovation fait un maçon. Voici 5 conseils sur la fondation d’abri de jardin.

Dalle en béton

S’il s’agit de la solution la plus onéreuse, c’est assurément la plus sûre pour votre abri de jardin. En termes de matériel de fixation, optez pour des solives percées et fraisées de telle sorte que soient fixées des chevilles et des vis à la dalle.

Le collage du bois sur le béton garantit une fixation homogène. Cependant, ces produits conviennent à des installations de longue durée, car cela empêche de déplacer facilement un abri ou une cabane.

Plots en PVC

Cette solution facilite la mise à niveau, tout en protégeant un abri de jardin ou un chalet. La pose s’effectue rapidement. Il s’agit d’un produit bon marché, qui est en mesure de supporter jusqu’à une tonne de charge. Les plots en PVC se règlent par vérin micrométrique.

Ce type de produit convient parfaitement aux petits budgets et aux propriétaires qui n’ont pas l’habitude de bricoler.

Plots de béton

Lorsqu’il n’est pas prévu de couler une dalle en béton, mais qu’une solution efficace contre l’humidité et le vent est recherchée, les plots de béton sont très pratiques. Ces produits permettent de surélever un abri de jardin et de le fixer solidement. Vous aurez cependant à porter une attention particulière au niveau de la structure, afin de l’équilibrer convenablement.

L’ancrage s’effectue de manière semblable à une dalle de béton, c’est-à-dire avec des chevilles et une visserie solide. Des équerres renforcées fixées par vis consolident la jointure du bois et du béton.

Blocs de parpaing scellés

Cette solution économique consiste à disposer des parpaings scellés sous les quatre coins de l’abri de jardin. Cela peut s’avérer suffisant pour protéger une telle installation contre l’humidité.

Il est recommandé d’avoir recours à une solution de scellement chimique avec des matériaux creux. Intégrez un tamis dans les parpaings, afin que la résine de scellement se diffuse rapidement. Une tige doit être filetée dans la résine avant que celle-ci ne durcisse. Fixez-la préalablement dans le bois à l’aide d’un écrou de diamètre correspondant.

Ancrage à même la terre

La solution la plus simple consiste à installer un abri de jardin ou cabane directement sur la terre. Cela requiert tout de même des ancrages spécifiques pour protéger l’installation du vent. Plusieurs fabricants de cabanes et abris de jardin fournissent ces équipements par défaut (dans le kit).

Un des principaux avantages de ce solution est qu’il est facile de désinstaller un abri dans le but de le déplacer à sa convenance. Toutefois, ce type de solution s’avère beaucoup plus sensible à l’humidité.

Pour tout savoir sur la construction dune terrasse, et faire appel à un expert quand vient le temps de déterminer quel habillage choisir pour ma terrasse, référez-vous à l’annuaire de notre site.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser