La brique réfractaire

La brique réfractaire

Brique réfractaire : matériau de construction de qualité

Très utilisée dans le domaine de la métallurgie et de la sidérurgie, la brique réfractaire est un matériau très résistant à la haute température. Que ce soit pour la conception des cheminées ou des fours à pizza, elle peut s’adapter à différents types de construction, en neuf et en rénovation.

Atouts et usages de la brique réfractaire

D’abord destinée à l’art céramique, l’utilisation de la brique réfractaire s’est diversifiée au fil des années. Cette brique rouge constitue l’alliance parfaite entre le design et la résistance à une température élevée.

Elle suit le principe de la convection. En effet, ce type de brique possède la capacité de conserver la chaleur et de la restituer. De par son caractère isolant, il permet de conserver haute une température. Si le chauffage est lent, le refroidissement l’est également. Ce matériau est donc parfaitement adapté aux constructions exposées à une source de chaleur directe ou indirecte.

Pour un usage domestique, la brique réfractaire sert à la fabrication des fours à pain ou à pizza, ainsi que des foyers de cheminée. Elle est aussi utilisée dans la construction des barbecues fixes, des forges ou encore des murs proches des poêles. Dans le milieu industriel, les briques sont utilisées pour construire des fours en contact avec des matériaux en fusion, comme les aciers, les verres ou les fontes.

Mise en œuvre de la brique réfractaire

La brique réfractaire peut se présenter sous différentes formes, couleurs, qualités et dimensions. Si elle n’a pas besoin d’enduit, sa pose nécessite plusieurs précautions :

  • Il est nécessaire de tremper les briques dans l’eau pour bien les humidifier. En effet, elles doivent être bien mouillées, sauf si le fabricant indique le contraire.
  • Les matériaux de liaison sont choisis en fonction du type de fabrication. Le mortier réfractaire est adapté à la conception des barbecues ou des cheminées. Le coulis, quant à lui, est plus utilisé pour fabriquer les chaudières.
  • La construction en brique réfractaire nécessite un temps de séchage d’un minimum de 10 jours.
  • Pour le premier chauffage, ce type de brique doit être exposé à une température lente et progressive afin d’enlever son humidité.

Qu’elle soit destinée à un usage domestique ou industriel, la construction en brique réfractaire peut nécessiter des connaissances et des compétences spécifiques. Grâce à l’annuaire du site, vous trouverez certainement le professionnel qu’il vous faut.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser