Comment se font les fondations profondes ?

Comment se font les fondations profondes ?

En présence de sols compressibles, c’est-à-dire qui ont tendance à se tasser sous le poids d’une charge, des fondations superficielles ne pourraient être envisagées. Les fondations profondes ont pour effet le transfert de charges structurelles de bâtiments vers des couches situées plus profondément et vers de meilleure qualité de sols.

Faites appel à des experts en gros œuvre qui maîtrisent toutes les techniques de fondations profondes et procédés de mise en place pour vous fournir la solution technique et économique la plus appropriée à votre situation.

En quoi cela consiste-t-il ?

Ce type de fondation consiste en des structures qui contribuent à fonder un bâtiment plus profondément que la couche habituelle et superficielle de sol généralement utilisée. Quand celle-ci ne se trouve pas assez résistante pour avoir recours à des fondations traditionnelles, alors la reprise des charges est répartie par résistance du sol sous la portance (base de la fondation).

À cette portance s’ajoutent aussi des frottements latéraux, désignés en tant que résistance à l’enfoncement. Un exemple de ce phénomène est un parasol apposé dans le sable. Au fur et à mesure que le tube s’enfonce, la résistance au sol s’accroit.

Les spécialistes de ce domaine déterminent quelle est la profondeur critique au-delà de laquelle la résistance n’augmente plus. La longueur de l’installation profonde s’inscrit alors en tant que critère déterminant du dimensionnement. Cela se voit habituellement mis en application dans le cas de fondations profondes à un sol stabilisé vers une profondeur dépassant les 6 à 8 mètres.

De quelle manière s’effectue la mise en place ?

Les experts en maçonnerie ont couramment recours à plusieurs types de ces fondations, qui se distinguent par leur fonctionnement et leur mode d’installation. Les éléments les plus courants consistent en pieux refoulants, pieux forés, pieux vissés, micropieux et pieux métalliques. Les pieux peuvent aussi être forés, foncés ou battus.

La technique de paroi moulée s’avère également très prisée en raison de son rôle déterminant de paroi de soutènement, plus particulièrement lorsqu’il s’agit de construire des tranchées couvertes ou des parking souterrains.

De nombreuses autres techniques peuvent être préconisées, telles que palplanches, jet-grouting, micropieux, etc. Dans le cas d’ouvrages étant soumis à des pressions hydrostatiques et des composantes horizontales, un cuvelage s’avère parfois de mise dans le but d’assurer l’étanchéité à l’eau. Il s’agit ici du principe opposé à celui de la piscine.

Pour mieux s’y retrouver parmi ces éléments plutôt très techniques et faire en sorte que votre fondation tienne la route à long terme, il importe de mandater un expert en maçonnerie ! Référez-vous à l’annuaire de notre site pour repérer rapidement les spécialistes en mesure de mettre en place des fondations profondes, affichant un portfolio bien garni d’expérience professionnelle, et œuvrant dans votre région.

Pour en savoir plus :

Articles en relation