Comparatif des matériaux de construction

Comparatif des matériaux de construction

Les principaux matériaux de construction utilisés en maçonnerie pour le gros œuvre comme pour les travaux d’intérieur sont le parpaing, la brique, le bois, la pierre, la brique monomur et le béton cellulaire, le béton matricé. Comment faire pour choisir le bon matériau de construction ? Revenons ensemble sur leurs caractéristiques à des fins comparatives.

Les critères de sélection des matériaux de construction

Il est essentiel de s’appuyer sur des critères de sélection pour pouvoir effectuer une comparaison plus judicieuse et plus perspicace. Un matériau doit avant tout être robuste pour garantir la solidité de l’ensemble de la structure du bâti : c’est la solidité mécanique.
Les matériaux constitutifs des murs sont mis en contact avec divers éléments perturbateurs, d’où l’importance d’observer leur résistance à l’humidité. Celle-ci peut provenir des conditions climatiques comme des sources accidentelles ou encore de l’effet de condensation.
Les murs jouent un rôle majeur dans l’isolation d’une construction et les matériaux sont au cœur de cette problématique. Pour savoir si ces derniers ont une forte capacité à réduire les déperditions thermiques, il faut donc prendre en compte le coefficient de conductivité thermique, autrement dit la capacité d’isolation.
On peut également ajouter deux autres critères. D’une part, l’impact sur l’environnement, qui est devenu central au moment d’élaborer les plans d’une construction neuve ou en rénovation. D’autre part, l’esthétisme des matériaux qui peut offrir à l’habitation une plus-value non négligeable.
Mais avant de vous lancer dans la sélection du matériau en fonction de ces critères, il est impératif de tenir compte de la réglementation urbanistique en vigueur dans la commune où les travaux ont lieu (plan local d’urbanisme). Cet encadrement informe notamment des habitudes régionales à respecter en termes d’harmonie architecturale et précise les périmètres des zones historiques qui imposent des normes très strictes.

Zoom sur la comparaison des matériaux de construction

La solidité
En ce qui concerne la résistance dans le temps et la robustesse, la pierre naturelle et le béton cellulaire sont les matériaux les plus intéressants. En revanche, le bois présente des faiblesses notables.

La résistance à l’humidité
Le bois se rattrape dans ce domaine et affiche de réelles propriétés de résistance à l’humidité s’il est traité. La brique monomur est également plébiscitée, contrairement au parpaing et au béton cellulaire.

Le coefficient de conductivité thermique
D’un point de vue de la capacité d’isolation, le coefficient de conductivité thermique du béton cellulaire est le plus bas (entre 0,09 et 0,10 W/m.K), c’est-à-dire qu’il s’agit du matériau le plus isolant. La brique monomur arrive en deuxième position avec un coefficient oscillant entre 0,12 W/m.K et 0,18 W/m.K, devant le bois (de 0,11 W/m.K à 0,36 W/m.K). Les matériaux les moins performants sont indéniablement la brique (de 0,84 W/m.K à 1,15 W/m.K) et surtout le parpaing (de 0,95 W/m.K à 1,05 W/m.K).

Le prix
Côté tarifs, la prime va au béton cellulaire (entre 30 et 45 € / m²), à la brique (> 45 € / m²) et au parpaing (entre 40 et 60 € / m²). Le matériau le plus onéreux demeure le bois puisqu’il faut compter entre 200 et 250 € / m².

En savoir plus :

Articles en relation